Une mosaique romaine

Une mosaïque romaine a été mise à jour en 1971 à Serezin, rue de Ternay dans la propriété de Madame Guyard au lieu dit « la Sarrazinière » dans un état pratiquement intact.

Après sa donation au département du Rhône, la mosaïque a été accueillie à l 'atelier de restauration de Saint-Romain en Gal où son traitement a été effectué de 2007 à 2010.

Cette mosaïque exceptionnelle de 9 m sur 4,80 m, pratiquement complète, est constituée de la juxtaposition de deux compositions géométriques traitées principalement en noir et blanc.

  • le tapis nord : 3.60 x 2.70 m est un damier noir et blanc
  • le tapis sud : 3.60 x 5.05 m est une composition orthogonale de carrés et losanges adjacents décorés de motifs géométriques variés et de fleurons.

Ses grandes dimensions et l'organisation du décor indiquent qu'il s'agit sûrement du pavement d'une salle de réception appartenant à une riche maison, qu'on peut dater des II ou IIIe siècles après J.C.

Elle est maintenant entreposée au musée de Saint Romain en Gal.

Les informations ci-après ont été recherchées et collectées par le groupe de sauvegarde du patrimoine « Sérézin d'Hier ». Nous les remercions de leur travail et de nous avoir donné l'autorisation de publier ces documents.

L'Eglise

L'église a été construite en 1869 et inaugurée en 1891. Placée sous le patronage de saint-Maurice. On peut encore voir une statue du saint dans l'église.
Dans le chœur à droite on remarque un vitrail représentant l'abbé d'Hières né à Sérézin.
Restait à doter l'église d'une flèche et d'une horloge. Ce fut chose faite en 1889. Deux cloches furent également .
installées.
Selon la législation en vigueur depuis la loi de la séparation de l'église et de l'Etat, l'église et le presbytère sont des propriétés communales dont l'entretien relève des communes.
En 1968 on fit abattre les murs de clôture du jardin du presbytère pour faire place à un parking. Le chœur de l'église fut rénové en 1969. Des travaux d'amélioration eurent lieu à la cure en 1978.
1989 : installation d'un chauffage à air pulsé, aménagement du chœur et peintures intérieures.
2009 : installation d'un nouveau paratonnerre sur la flèche.
2011 : rénovation de la toiture du clocher et nettoyage de la façade.
2012 : travaux sur le parvis de l'église et l'escalier ouest de l'église.

Lors des différents aménagements de l'intérieur de l'église, des modifications ont été opérées dans l'organisation du mobilier. Des bancs et chaises prie-Dieu au nom des différentes familles ont été enlevés ainsi que le confessionnal et la chaire.

Cependant, les statues ont été gardées : Notre Dame de Lourdes et Saint Thérèse de l'enfant Jésus dans la chapelle de la Vierge, le curé d'Ars et Sainte Jeanne d'Arc dans la chapelle de saint Joseph et Saint Maurice et saint Antoine de Padoue de part et d'autre de la porte d'entrée.
Seule la grande statue du Sacré Cœur, autrefois placée au fond du chœur n'a pas trouvé sa place. Elle a été mise dans la cour derrière la cure.

 

Cette rubrique Patrimoine sera complétée ultérieurement

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies.